LE COLLECTIF

collectifincorpore@gmail.com

PASCAL CHENU

Né à Genève en 1957, Pascal Chenu a étudié au Conservatoire de Musique de Genève. Il a fait son diplôme de piano en 1979, avant de se perfectionner auprès de Louis Hiltbrand et d’Eduardo Vercelli. Il enseigne le piano et l’improvisation à l’Institut Jaques-Dalcroze depuis 1979 et à la HEM de Genève depuis 2009. Parallèlement à son activité pédagogique, il prend très vite sur le plan artistique des chemins parallèles et s’oriente vers des champs d’exploration moins académiques : composition de musiques, de textes et de sketchs, improvisation libre, élaboration de spectacles musicaux. Il suit d’autre part de 2000 à 2002 une formation complémentaire en Improvisation-Théâtre auprès de B. Gampert.Depuis 1982, Pascal Chenu se produit surtout en tant que chanteur-pianiste et acteur. Il s’est forgé un répertoire bien à lui, drôle, tendre et humain. Il puise son inspiration aussi bien dans l’univers classique, contemporain que dans la musique populaire ou le jazz. Attiré par le cabaret et le théâtre, il a travaillé avec différents metteurs en scènes et réalisé des spectacles autour de Bruant, Weill, Gilles, Trenet, Vian, Ferré ou autour de ses propres chansons. Ses « chansons spectaculaires » (plus de quatre-vingt titres) sont de petits numéros poético-caustiques, morceaux de vie où les personnages défilent, curieux et décalés, nous renvoyant notre propre image. En 2000 il présente au Théâtre du Crève-Cœur Nix nax nox en compagnie de Véronique Mattana et du metteur en scène Yves Pinguely. L’année suivante il fonde avec ce dernier la Paradoxe Cie. Sous ce label, ils réalisent et tournent ensemble de nombreux spectacles. Depuis 2010 Pascal Chenu se produit avec Sophie Solo sous le nom du Deambülator Orkestra, un duo vocal mobile présentant dans la rue un répertoire de chansons décapantes. En 2013 Pascal Chenu sort son 7ème CD : Gare au gorille, hommage à Georges Brassens. En 2015 il fonde la Compagnie Le Piano Volant. Il crée sous ce label en compagnie de la metteure en scène Annik Von Kaenel: “Mambo miam miam”, hommage à Serge Gainsbourg (2015 / Théâtre Le Crève-Coeur), “Chenu sur une île” (2016 / Victoria Hall) et “Complètement largué” (2018 / Théâtre Le Crève-Coeur). Récemment il a présenté au Manège d’Onex le tour de chant “D’Aznavour à Vian” en compagnie de jeunes artistes talentueux

.

FLORENCE JACCOTTET

Née en 1989 à Lausanne, Florence Jaccottet s’initie dès son plus jeune âge à la rythmique Jacques Dalcroze au Conservatoire de sa ville natale. En parallèle, elle étudie dans le même Conservatoire le piano dans la classe d’Helena Maffli, dont le cursus s’achève en 2008 avec un Prix d’excellence. Portée par tout ce qui touche à l’expression corporelle et musicale, elle s’engage ensuite dans la filière Musique et mouvement de la HEM Genève où elle obtient en 2011 un Bachelor of Arts, récompensé par le Prix de pédagogie Marguerite Croptier Lange. Deux ans plus tard, elle complète sa formation avec un Master of Arts en pédagogie Jaques Dalcroze, dont le travail est couronné par le Prix de l’Institut Jaques Dalcroze. Florence Jaccottet est actuellement lauréate d’une bourse d’études pour l’obtention d’un Diplôme Supérieur, cursus durant lequel elle reçoit le Prix pour l’excellence de son enseignement du Solfège et dont la création « Entrée en matières », présentée en 2017 en duo avec le percussionniste Michael Chapon, s’est vue attribuée le Prix de la Fondation Alethéia. En 2015, Florence Jaccottet reçoit de l’Institut Jaques-Dalcroze le titre de Professeure titulaire de rythmique Jaques-Dalcroze. Une méthode qu’elle enseigne aux adultes et aux enfants dans divers cadres depuis 2011 et qu’elle ne cesse d’approfondir en participant à de nombreuses Masterclass à l’étranger. En Mars 2018 elle est nommée chargée de cours au sein du département Musique et Mouvement de la Haute École de Musique de Genève où elle enseigne la Rythmique, la Technique et composition du mouvement, et supervise les ateliers de Création. Entre enseignement et expression artistique, l’activité de Florence Jaccottet s’articule également autour de sa passion pour la danse dont elle expérimente les diverses formes depuis de nombreuses années. Dans ce domaine, elle se concentre notamment depuis 2013 sur la danse contemporaine et l’improvisation aux côtés du Professeur Emilio Artessero Quesada. Placée au cœur de sa recherche artistique, l’expression du rythme et de la musicalité du mouvement fait de sa danse un langage contemporain singulier. Une particularité qui lui vaut d’être invitée à présenter aussi bien ses performances artistiques que les techniques qu’elle développe pour les futurs rythmiciens en Suisse et, plus récemment à l’étranger, notamment au Japon ou encore en Corée du Sud.

.

EUGENIA SAVAL LLORCA

Née en 1981 à Callosa d’en Sarrià, une petite ville au nord d’Alicante, où elle commence ses études de piano et de violon. Elle continue ses études aux Conservatoires Supérieures d’Alacant et de Castelló, et y obtient en 2001 le Diplôme Professionnel au piano, et en 2006 le Bachelor en Interprétation Musicale au violon. Elle recevra en 2007 le Prix Extraordinaire pour son interprétation au violon en fin de Bachelor. Parallèlement à ses études, Eugenia s’investit dans de nombreux projets d’orchestre classique, de musique de chambre et de musique contemporaine, dans la région d’Alicante comme à l’étranger. Elle manifeste par ailleurs depuis ses débuts un vif intérêt pour d’autres styles de musique qui font partie intégrante de son parcours : la musique folk-rock, la musique traditionnelle, les musiques méditerranéennes, la musique improvisée et la musique en relation avec l’audiovisuel. En 2009, durant son Master en Musique à l’Universitat Politècnica de València, sa compréhension de la musique acquiert une dimension beaucoup plus large. Son travail de recherche centré sur l’expérience de l’auditeur aux concerts de musique contemporaine lui révèle l’importance du vécu et la perspective de l’auditeur vis-a-vis de « l’interprète ».
En 2011 elle crée avec Dario Herraiz le projet de production musicale « A la Corda Produccions » qui propose une palette de choix artistiques et pédagogiques selon des critères de qualité artistique, qualité de conditions de travail, et accessibilité. Eugènia mène par la suite des recherches plus ciblées dans le monde de la pédagogie. En 2014, elle obtient le Certificat d’Etudes en Rythmique Jaques-Dalcroze à l’Institut Llongueres de Barcelona, puis choisit d’approfondir ses connaissances dans cette pédagogie singulière à la HEM de Genève, et y obtient en 2017 un Master of Arts en Pédagogie Rythmique Jaques-Dalcroze. Actuellement, elle participe à de nombreux projets pluridisciplinaires de création artistique et se produit dans différents ensembles de musique traditionnelle contemporains en Suisse, en Espagne et ailleurs. Egalement pédagogue,  Eugènia enseigne depuis 2017 la Rytmique Jaques-Dalcroze au Conservatoire de Lausanne ainsi qu’a l’Institut Jaques Dalcroze de Genève. Toujours en quête d’une compréhension du musicien en tant qu’un être complet et interdisciplinaire, elle continue ses recherches et tisse des liens entre l’interprétation musicale, la mise en scène, l’improvisation, le mouvement et la pédagogie.

.

MARIAFRANCESCA PASSANTE

Musicienne, improvisatrice et pédagogue. Née en Italie en 1984, dans un petit village de la côte calabraise, s’initie à la musique grâce à l’influence de sa mère. Elle commence des études de piano à l’âge de 5 ans et de violoncelle à l’âge de 8 ans, d’abord en privé avec le professeur Giovanni CARIDI, elle continue ensuite avec le professeur Maurizio SIMONELLI au sein du Conservatoire « Fausto Torrefranca » de Vibo Valentia où elle obtient le diplôme de violoncelle en 2004 avec la mention très bien. Initiée depuis son plus jeune âge à l’expérience très formatrice de l’orchestre, en 2004, après les études au conservatoire, elle part de Calabre pour suivre le cours de formation professionnelle d’orchestre de l’Orchestre Giovanile Italiana (OGI) au sein de la renommée Scuola di Musica di Fiesole où elle est lauréate d’une bourse d’étude et est nommée premier violoncelle durant l’année académique 2005-2006. Très passionnée par le répertoire orchestral, entre 2004 et 2012, elle collabore en qualité de violoncelliste avec nombreuses orchestres avec qui elle se produit en Italie et à l’étranger. Parallèlement à la carrière orchestrale, elle continue à approfondir la pratique du violoncelle en suivant des masterclass d’instrument et musique de chambre (quelques professeurs : Andrea NOFERINI, André MENIEUR, Ivan MONIGHETTI, Gabriele GEMINIANI).  2004-2012 : Collaboration en orchestre en qualité de violoncelliste. Orchestra Giovanile Italiana, Orchestra de l’Opéra de Rome, Orchestra Sinfonica di Roma, Orchestra di Roma e del Lazio, Orchestra Regionale della Toscana, Orchestra del Teatro « Francesco Cilea » di Reggio Calabria, Orchestra Grécia, Orchestra del Teatro di Parma, Orchestra « Luigi Cherubini ». En 2011, dans le but d’approfondir la pédagogie musicale, elle poursuit ses études d’abord au Conservatoire de la Suisse Italienne où elle obtient un Master of Arts en pédagogie musicale EME (éducation musicale élémentaire) et par la suite à la Haute Ecole de Musique à Genève où elle obtient le Master of Arts en pédagogie musicale, orientation rythmique Jaques-Dalcroze. Depuis, la corporalité et l’improvisation occupent une place privilégiée dans sa recherche et sa pratique. Le vouloir vivre la musique de la façon la plus variée, complète, pleine mène Mariafrancesca à participer à différents projets, un de musique de chambre pour violoncelle et piano avec la collègue et pianiste Silvia Adami, elle prend des cours de chant baroque avec Adriana Fernandez, chante dans le Chœur des Professeurs du CPMDT et suit régulièrement des cours d’improvisation corporelle avec Emilio Artessero Quesada. En 2016, elle reçoit le titre de professeure d’Initiation et Formation Musicale au sein du Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre de Genève (CPMDT).

.

MICHAEL CHAPON

Né en 1984 à Saint-Julien en Genevois, Michael Chapon obtient un Master de Pédagogie musicale en percussion classique à la HEM de Genève en 2007. Puis il étudie la batterie et les musiques actuelles à la Los Angeles Music Academy dont il est diplômé en 2009. Musicien actif de la région Genevoise tant dans le domaine de la musique classique et contemporaine que dans celui des musiques improvisées, il a collaboré notamment avec l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Genève, le Sinfonietta de Lausanne, l’ensemble Eklekto. De 2010 à 2013, il tourne avec le No-Mads Duo, co-créé avec M. Dazas, duo de percussion contemporaine. De 2013 à 2015, il accompagne à la batterie le chanteur folk George Leitenberger et enregistre avec lui l’album Autovia. En 2017, il obtient le prix de la Fondation Aletheia avec Florence Jaccottet pour le spectacle « Entrée en matières », duo mêlant musique et danse. Depuis lors, il se concentre sur les créations transdisciplinaires. En effet, M. Chapon se forme depuis 2011 à la danse flamenca auprès d’Ana la China à Genève et donne des cours de rythmique flamenca au sein de l’Académie Al-Andalus d’Antonio Perujo. Il collabore régulièrement avec le danseur et chorégraphe Emilio Artessero Quesada. Egalement pédagogue, il enseigne la batterie contemporaine au Conservatoire Populaire de Musique de Genève depuis 2012, ainsi que la batterie et les ateliers de musiques actuelles à l’Institut de percussion et guitare du Pays de Gex. Passionné par les rythmes de l’Inde, il collabore avec le musicien Claude Gastaldin à l’élaboration de la méthode « Rythmic Touch » dans le cadre d’un projet de recherche à la HEM de Genève. Michael Chapon compose également pour la batterie et la percussion. Sa pièce « Cnossos », pour percussion et électronique (Ed. Alfonce Production) est jouée lors de nombreux concours internationaux de percussion

.

ANA USAN PORTA

Titulaire d’un Certificat en éducation musicale Dalcroze à Barcelone en 2013, Ana Usan Porta a été professeure de piano dans différentes écoles de musique de Valence et de Genève dès 2009.  Dès 2015, elle poursuit sa formation en études de Rythmique Jaques-Dalcroze à la Haute Ecole de Musique de Genève et obtient en juin 2017 un Master en pédagogie Dalcroze. Très attirée par le dessin, le design et la pub, Ana Usan Porta a également obtenu un Master en publicité et communication en 2007 (Université Rovira i Virgili, Tarragona, Espagne) et effectué des mandats de communication jusqu’en 2013.  Un parcours éclectique, Ana Usan Porta a aussi travaillé en tant qu’animatrice, soprano et assistante spécialisée auprès de personnes handicapées ; enfin, elle sait accorder un piano.  Actuellement employée à l’institut Jaques-Dalcroze de Genève, elle y donne des cours de rythmique-solfège, de rythmique et découverte du piano et d’initiation au piano par l’improvisation (IPIC) depuis septembre 2016.

.

ANNIK VON KAENEL

Née en 1966, Annick a plus d’une corde à son arc. Détentrice d’un diplôme de l’École supérieure d’art dramatique du Conservatoire de musique de Genève, elle se forme actuellement à la dramathérapie au Bildungsinstitut de Saint-Gall. Dans un riche parcours, elle est tout à tour comédienne, metteure en scène et enseignante. On la retrouve à la direction de l’enseignement aux Ateliers théâtre du Crève-Cœur. Elle a signé plusieurs contributions au théâtre pour enfants où l’on retrouve notamment à la Madeleine pour Enfants :« La petite poule rousse », « Doudou mit bouts à bouts », « Les trois petits cochons ». Son jeu, fort de multiples œuvres comporte entre autres : « Nous allons écrire une histoire », (Les Salons en 2017), « La Poupée Titanic » présentées au Crève-Cœur en 2013 et « Les Bonnes » en 2009 et 2011 toujours au Crève-Cœur. Pour terminer, ce succinct portrait ne saurait omettre ses contributions au théâtre où elle a signé les mises en scène de « Complètement Largué » en 2018 et « Sur une Île » en 2016 pour n’en citer que quelques-unes.

.

NICOLAS SORDET

Nicolas Sordet est né à Genève. Très tôt en contact avec la musique (piano), il s’intéresse à l’improvisation avec Jacques Demierre, commence à pratiquer la composition avec Eric Gaudibert et la musique électroacoustique au studio ESPACES à Genève, dirigé par Rainer Boesch. Parallèlement, il mène un cursus universitaire en Lettres. Depuis 1990, il enseigne l’électroacoustique et l’informatique musicale au Conservatoire populaire de Genève ainsi qu’à la Haute école de musique Genève (au sein du département Musique et mouvement et du département Composition et théorie). La fascination qu’exercent les relations entre structures et matériaux sonores le pousse à programmer des processeurs de traitements de signaux. Cette ouverture vers les exécutions en temps réel le conduit à divers concerts et collaborations, en particulier en France, en Allemagne, en Hollande, aux Etats-Unis, au Canada et en Suisse avec des musiciens tels que Hans Koch, Barre Philips, Tristan Murail, etc). En outre, il est membre de plusieurs ensembles orientés essentiellement vers l’improvisation (trio espaces, quatuor 3+1, quintet multimedia).

.